Accueil > Le CIO > Commissions > Commission médicale et scientifique

Commission médicale et scientifique

 

Protéger les athlètes intègres en luttant contre le dopage est une priorité absolue pour le CIO, lequel a adopté une politique de tolérance zéro à l'égard des tricheurs afin de faire en sorte que toute personne utilisant ou fournissant des produits dopants ait à rendre des comptes.

Une évolution vers des contrôles plus intelligents

Le nombre de tests effectués pendant les Jeux Olympiques n'a cessé de croître au fil des années : de 3 600 à Athènes à plus de 5 000 à Londres. Alors que cette augmentation est une démonstration claire de l'engagement du CIO pour veiller au fair-play des athlètes, un profond changement s'est également opéré avec le recours à une stratégie de contrôles intelligents, plus ciblés, en dehors des contrôles faits en compétition. De plus, en règle générale, dans les finales, les cinq premiers au classement plus deux autres concurrents sont contrôlés.

Qui fait quoi ?

En tant qu'organe dirigeant pour les Jeux Olympiques, le CIO a délégué la responsabilité de la mise en œuvre des contrôles de dopage au comité d'organisation des Jeux Olympiques et à l'Agence Mondiale Antidopage (AMA). Ces derniers agissent sous son autorité. Cette démarche est également adoptée pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse où la responsabilité revient au comité d'organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse. La commission médicale et scientifique du CIO a pour sa part été chargée de superviser l'ensemble du processus de contrôle qui est mené sur place, conformément aux Règles antidopage du CIO, au Code mondial antidopage et au Standard international pour les contrôles et les enquêtes (SICE).

Règles antidopage applicables aux Jeux de la XXXIe Olympiade en 2016 à Rio de Janeiro

Lettre circulaire – Règles antidopage – Jeux Olympiques de Rio 2016

Règles antidopage - Jeux Olympiques de Rio 2016

Règlement d'arbitrage de la Chambre anti-dopage du TAS

La Liste des substances et méthodes interdites (Liste 2016), laquelle entre en vigueur le 1er janvier 2016, sera utilisée pendant les Jeux Olympiques à Rio de Janeiro.

Règles médicales applicables aux Jeux de la XXXIe Olympiade en 2016 à Rio de Janeiro

Politique du CIO en matière d’injections - Jeux Olympiques de Rio 2016

Politique du CIO concernant certains équipements scientifiques et médicaux des CNO aux XXXIes Jeux Olympiques à Rio en 2016

 

Déclaration du CIO concernant le virus Zika

 

  

Code mondial antidopage de l'AMA

Découvrez ci-dessous le code mondial anti-dopage de l'AMA:

Code mondial antidopage 2015