Accueil > Le CIO > Commissions > Femme et sport

Commission femme et sport

   

Mission

   

Composition

   

Soutien

   

Jeux

Sensibiliser l’opinion

Favoriser l’égalité des sexes et accroître la participation des femmes dans et par le sport est l’une des principales missions du Comité International Olympique (CIO). Au fil des années, la présence des femmes sur la scène olympique n'a cessé de croître grâce à l’action soutenue du CIO menée en coopération avec les Fédérations Internationales (FI) et les Comités Nationaux Olympiques (CNO).

Avec l'adoption en décembre 2014 de l'Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégique pour l'avenir du Mouvement olympique, le CIO a réaffirmé sa volonté de travailler avec les FI, les CNO ainsi que diverses organisations nationales, régionales et internationales afin de multiplier les possibilités offertes aux femmes et aux jeunes filles dans le sport et d'atteindre l'objectif de 50 % de concurrentes aux Jeux Olympiques.

Les membres de la commission femme et sport du CIO œuvrent tout au long de l’année, dans leurs sphères de compétences respectives, pour sensibiliser l’opinion à la question de l’égalité des sexes et promouvoir les femmes dirigeantes. Parmi les initiatives importantes prises en matière de sensibilisation, citons la remise annuelle du Trophée du CIO "femme et sport", les Forums "femme et sport" pour l'Afrique et l'Asie ainsi que la conférence mondiale sur la femme et le sport. 

En savoir plus sur la femme et le sport dans l'Olympisme en action

Trophée du CIO "femme et sport"

Chaque année depuis 2000, six trophées (un par continent et un au niveau mondial) sont décernés à une femme ou un homme (ancien athlète, entraîneur, administrateur ou journaliste) ou un organisme qui a permis de développer, d’encourager et de renforcer la participation des femmes et des jeunes filles aux activités physiques et sportives, dans le milieu des entraîneurs ou dans les structures administratives et décisionnelles, et qui a aidé à la promotion des femmes journalistes et du sport féminin dans les médias.

Le CIO invite chaque Comité National Olympique (CNO), chaque Fédération Internationale (FI), chaque association continentale à proposer une candidature pour le Trophée "femme et sport". Les dossiers de candidature sont ensuite examinés par un jury composé de membres de la commission femme et sport.

En savoir plus sur les lauréats du Trophée du CIO "femme et sport" 2014  

Forum "femme et sport" pour l'Afrique et l'Asie

Conjointement organisé par le CIO, le Conseil olympique d'Asie (OCA) et l'Association des Comités Nationaux Olympiques d'Afrique (ACNOA), le premier Forum "femme et sport" pour l'Afrique et l'Asie s'est tenu au Koweït en 2013. Durant trois jours, plus de 130 femmes dirigeantes et athlètes originaires de ces deux continents ainsi que des délégués des agences des Nations Unies, des fédérations nationales et associations continentales se sont en effet réunis pour débattre des entraves à l'égalité des sexes dans leurs pays et partager leurs expériences afin de renforcer les réseaux féminins en Afrique et en Asie. Le forum s'est conclu sur la rédaction d’un plan d’action qui réaffirme la détermination des délégués à inclure des représentantes dans tous les comités, à suivre de près et à promouvoir la participation des femmes dans le sport à tous les niveaux, et à organiser tous les deux ans un Forum "femme et sport" pour l'Afrique et l'Asie.

Lire ici le plan d’action dans son intégralité

Conférence mondiale du CIO sur la femme et le sport

Depuis 1996, le programme de sensibilisation mené par le CIO est complété par l´organisation, tous les quatre ans, d´une conférence mondiale sur la femme et le sport, laquelle a pour objet d´évaluer les progrès accomplis dans ce domaine au sein du Mouvement olympique et de définir une ligne d´actions prioritaires visant à améliorer et accroître la participation des femmes et des jeunes filles dans le sport. La dernière conférence a eu lieu à Los Angeles, États-Unis, du 16 au 18 février 2012 sur le thème "Plus forts ensemble : l'avenir du sport". Elle a réuni plus de 700 participants de 121 pays. Le thème retenu traduit la nécessité d'une coopération entre hommes et femmes afin de faire tomber les barrières et surmonter les obstacles pour aller de l'avant. Ce n'est qu'à travers la collaboration et les partenariats entre les différentes parties concernées que l'égalité des sexes dans le sport sera possible.

Les participants ont adopté la Déclaration de Los Angeles qui guidera l'action du CIO et du Mouvement olympique dans cet important domaine au cours des quatre prochaines années, jusqu'à la conférence de 2016.

Rapport final de la conférence de Los Angeles 2012

Déclaration de Los Angeles

Vidéo sur la Conférence de Los Angeles

Rapport d’étape – De la mer Morte à Los Angeles

Promotion des femmes dirigeantes au sein du Mouvement olympique – Rapport de l'Université de Loughborough (2010)

Le CIO s'est publiquement engagé à accroître le nombre de femmes occupant des postes à responsabilités au sein du Mouvement olympique, y compris de ses structures. En dépit des succès enregistrés, il reste encore du travail à faire dans ce domaine et l'objectif consistant à confier un cinquième au moins de tous les postes décisionnels à des femmes n'a pas été atteint.

La 4e Conférence mondiale sur la femme et le sport (en 2008) demandait la préparation d'un rapport expliquant le pourquoi du ralentissement des progrès et la façon de surmonter les principaux obstacles. Cette étude, la deuxième menée par l'Université de Loughborough, fait état :

  • du niveau d'engagement actuel des femmes au sein des structures décisionnaires
  • de l'expérience des femmes qui ont occupé avec succès des postes de direction 
  • de recommandations en vue de l'adoption, par les instances olympiques, de mesures stratégiques destinées à assurer la promotion des femmes dans le sport.

Consulter ici le rapport "Égalité des sexes et fonctions dirigeantes dans les instances olympiques" dans son intégralité.

Représentation féminine au CIO

En 1981, sous l’impulsion du président Samaranch, deux femmes ont été élues au CIO. Aujourd’hui, le CIO compte 23 femmes sur un total de 102 membres actifs. Quatre d'entre elles siègent à sa commission exécutive, un organe composé de 15 membres au total. De même, la proportion de femmes ne cesse d’augmenter dans les commissions et groupes de travail, ce qui favorise la contribution de ces dernières à tous les dossiers sur lesquels le CIO travaille.

Femmes dirigeantes

En 1997, Anita DeFrantz devenait la première femme vice-présidente du CIO. Lui succédera Gunilla Lindberg pour la période 2004-2008.  La championne olympique marocaine Nawal El Moutawakel a été élue membre de la commission exécutive du CIO en 2008. En juillet 2012, elle est devenue vice-présidente du CIO. Elle a été la toute première femme à présider une commission d’évaluation. Après son succès à la tête de la commission d’évaluation du CIO pour les Jeux Olympiques de 2012, elle a occupé la même fonction pour les Jeux Olympiques de 2016 avant d'être nommée présidente de la commission de coordination des Jeux à Rio de Janeiro.

Gunilla Lindberg a présidé la commission d’évaluation pour les Jeux Olympiques d’hiver de 2018 qui ont été attribués à PyeongChang le 6 juillet 2011 lors de la Session du CIO à Durban, Afrique du Sud. Elle préside depuis lors la commission de coordination pour cette édition des Jeux. Elle siège également à l'heure actuelle à la commission exécutive.

La quadruple médaillée olympique et triple championne du monde Angela Ruggiero a été nommée présidente de la commission de coordination des Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver à Lillehammer en 2016. Elle a récemment été élue vice-présidente de la commission des athlètes.

Claudia Bokel, médaillée d'argent en escrime aux Jeux Olympiques de 2004, a été élue présidente de la commission des athlètes en 2012. Elle est également membre de la commission exécutive du CIO.