Accueil > Le développement par le sport > Après Lusaka, un second centre olympique va voir le jour en Haïti

Actualités

Précédent| Retour à la liste| Suivant
20 février 2012 - Actualité

Après Lusaka, un second centre olympique va voir le jour en Haïti

2022 vues
1 2 3 4 5 Current Rating: 4
After Lusaka, a second Olympic centre is to be created - in Haiti ©PASO/ODEPA

Quelques jours avant la visite du président du CIO, Jacques Rogge, à Lusaka (Zambie) au centre olympique pour le développement de la jeunesse, en compagnie du secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, un second projet a vu symboliquement le jour en Haïti. En effet, le 14 février dernier dans la capitale haïtienne, Port-au-Prince, a eu lieu la pose de la première pierre de ce centre. De nombreuses personnalités du monde diplomatique, politique et sportif en Haïti ont assisté à cette cérémonie, parmi lesquelles le ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Action civique, Jean Roosevelt René, et le président du CNO, Jean-Edouard Baker. Le CIO était représenté par Mario Vázquez Raña, membre de la commission exécutive et président de l’Association des Comités Nationaux Olympiques (ACNO) ainsi que de la commission de la Solidarité Olympique du CIO. 

Redonner l’espoir

Au lendemain du terrible tremblement de terre qui a frappé le pays il y a un peu plus de deux ans, le Mouvement olympique avait pris l’engagement d’apporter son aide pour la remise en état des infrastructures sportives lors de la phase de reconstruction d'Haïti. Engagement respecté puisque ce projet de centre, qui associe sport, éducation et santé, contribuera à la reconstruction des communautés locales, assurera la promotion des valeurs sociales et aidera les citoyens à entrevoir un avenir meilleur après le séisme du 12 janvier 2010. Comme le souligne le président Rogge, «avec les centres olympiques du projet Sport pour l'espoir, les athlètes, les jeunes et les membres des communautés défavorisées des pays en développement auront les mêmes chances que leurs pairs des pays développés de pratiquer un sport et de s'initier aux valeurs olympiques».

Un projet commun

Le Comité Olympique Haïtien, le gouvernement haïtien et le CIO se sont donc mis ensemble en vue de construire ce centre sur un terrain de 4 ha.  Ce centre devrait être inauguré en 2014. Il comprendra des installations de plein air - piste d’athlétisme, terrains de football, basketball, volleyball, tennis et handball -, ainsi que des installations couvertes - gymnase, bâtiment de l’administration et de formation.

Lors de la cérémonie, Mario Vázquez Raña a exprimé sa fierté de participer à de telles actions concrètes qui permettront la reconstruction de certaines infrastructures sportives qui ont été détruites. «Je suis convaincu  que cet effort bénéficiera aux jeunes athlètes haïtiens, qui continuent de se battre dans l’adversité. Des athlètes qui se préparent avec force et dévouement pour que leurs rêves deviennent réalité», a-t-il déclaré avant de remercier le CNO haïtien de son extraordinaire et décisif soutien pour mener à bien cette importante responsabilité. De son côté, le président du CNO, Jean-Edouard Baker, a tenu également à remercier le gouvernement haïtien et le CIO de les avoir soutenus dans la réalisation de ce projet. Quant au ministre Jean Roosevelt René, il a déclaré : «Grâce à la construction de ce centre dans le cadre des infrastructures sportives, nous allons réhabiliter et construire de nombreux terrains sportifs à travers le pays ; le sport haïtien s’en trouvera ainsi beaucoup amélioré, et nous espérons par ailleurs transformer la zone côtière de Port-au-Prince en un espace d’affaires et de loisirs dynamiques».  

En savoir plus sur le développement par le sport

Précédent| Retour à la liste| Suivant