Accueil > ACTUALITES LONDRES 2012 > Rapport final de Londres et présentations des COJO à la Session

Actualités

Précédent| Retour à la liste| Suivant
08 septembre 2013 - Actualité

Rapport final de Londres et présentations des COJO à la Session

335 vues
1 2 3 4 5 Current Rating: -2147483648
Rapport final de Londres et présentations des COJO à la Session ©IOC / Jason Evans
En ce deuxième jour de Session à Buenos Aires, les comités d'organisation des Jeux Olympiques ont soumis leur rapport aux membres du Comité International Olympique (CIO). La Session a également pris connaissance du rapport final du comité d'organisation des Jeux de 2012 à Londres (LOCOG), présenté par son président, Sebastian Coe. Pour rappel, Londres avait été élue ville hôte à Singapour en 2005.

Revenant sur ces sept dernières années, Sebastian Coe a souligné les formidables succès enregistrés par le LOCOG et ses partenaires tout au long de cette période de préparation et, bien évidemment, pendant les Jeux. Il a également mis l'accent sur l'héritage impressionnant que Londres 2012 a laissé à la ville de Londres, à la Grande-Bretagne, au sport et au Mouvement olympique.

C'est du reste ce qu'a confirmé le président de la commission de coordination des Jeux à Londres, Denis Oswald, lequel a confié : "L'ambition du [LOCOG] était d'utiliser le pouvoir des Jeux pour inspirer toute une génération et réhabiliter un secteur de la capitale laissé à l'abandon, offrant ainsi d'indéniables avantages sur les plans social et économique. Ce fut là une parfaite illustration de la capacité du sport à transformer des vies et à remodeler l'apparence d'une ville." À l'issue de la présentation du LOCOG, les membres du CIO, à l'initiative du président Rogge, se sont levés pour ovationner la délégation britannique et la remercier ainsi pour son organisation des Jeux.

Ce fut ensuite au tour des organisateurs des Jeux Olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi de prendre la parole. Le président du COJO, Dmitry Chernyshenko, a fait le point sur les préparatifs à cinq mois de l'ouverture des Jeux, mettant en avant les progrès significatifs réalisés dans la livraison des sites et infrastructures ainsi que dans la finalisation des plans opérationnels de Sotchi.

Le président de la commission de coordination, Jean-Claude Killy, a relevé pour sa part que "le programme intensif des épreuves tests mis sur pied l'hiver dernier par le COJO et le Ministère russe des Sports était l'exemple le plus révélateur [des progrès accomplis depuis l'été dernier]. Ce sont près de 70 épreuves tests qui ont été organisées par Sotchi. Qu'elles aient été de dimension internationale ou nationale, ces compétitions ont toutes été riches d'enseignements pour le COJO et ses partenaires. Elles ont confirmé la qualité des sites de compétition et la compétence des équipes qui seront appelées à les exploiter à partir de l'année prochaine."

Alors que la cinquième visite de la commission de coordination s'est achevée à Rio de Janeiro il y a une semaine à peine, les organisateurs des Jeux de 2016, placés sous la conduite de leur président, Carlos Arthur Nuzman, ont fait le point sur les avancées réalisées dans plusieurs secteurs de la préparation des Jeux tels que la construction des sites et infrastructure, la planification et l'héritage. Nawal El Moutawakel, présidente de la commission de coordination des Jeux de 2016 à Rio, a confirmé les progrès accomplis par le COJO depuis son rapport à la Session de Londres en juillet dernier.

"Rio 2016 a énormément progressé au cours des douze derniers mois", a-t-elle déclaré. Et d'ajouter que le comité d'organisation avait identifié les principaux risques et perspectives qui s'offraient à lui et qu'il tirait les enseignements des grands événements organisés à l'heure actuelle au Brésil : "Les risques et perspectives sont désormais connus. L'équipe de Rio 2016, dirigée par Carlos Nuzman et le nouveau directeur général, Sidney Levy, est en train d'adapter ses plans en conséquence. Elle met également à profit les leçons tirées de la Coupe des confédérations et des Journées mondiales de la Jeunesse."

Dernier COJO à prendre la parole devant la Session : PyeongChang 2018. Le président, Jinsun Kim, et son équipe ont présenté leur nouvel emblème ainsi que les progrès accomplis dans l'organisation des premiers Jeux Olympiques d'hiver en Corée. La présidente de la commission de coordination du CIO, Gunilla Lindberg, s'est quant à elle tournée vers l'avenir, rappelant à la délégation coréenne qu'elle aurait une occasion unique de mettre à profit son observation de la manifestation olympique à Sotchi et qu'une fois les Jeux de 2014 terminés, PyeongChang et la Corée seraient véritablement sous le feu des projecteurs.

Précédent| Retour à la liste| Suivant