Accueil > Le CIO > Candidature aux JO > À propos du processus de candidature

À propos du processus de candidature

   

Le processus

L’une des décisions les plus importantes prises par le Comité International Olympique (CIO) est l’élection de la ville hôte des Jeux Olympiques. Les Jeux sont attribués à une ville, même si certains sites peuvent se trouver en dehors de la ville hôte proprement dite. L’élection de la ville hôte se déroule sept ans avant les Jeux mais le processus de candidature est lancé dix ans avant et dure pendant une période de trois ans environ.

À propos du processus de candidature

L’accueil des Jeux Olympiques offre une multitude de possibilités et d'avantages à une ville, sa région et son pays.  De nombreuses années de planification minutieuse et précise sont nécessaires pour organiser une édition des Jeux Olympiques avec succès, avec la  collaboration étroite de toutes les organisations, autorités et parties prenantes concernées formant une équipe unie, et faire en sorte que les Jeux laissent un héritage positif et durable.

La procédure de candidature aux Jeux Olympiques de 2024 a été modelée conformément aux recommandations de l’Agenda olympique 2020, feuille de route stratégique du CIO pour l’avenir du Mouvement olympique approuvée par la Session du CIO en décembre 2014. Le dialogue sera renforcé entre le CIO et les villes candidates, et l’échange d’informations au fil du processus sera accentué. Les villes sont invitées à mieux formuler et valoriser leur projet et à  présenter des solutions qui aboutiront à la tenue de Jeux excellents, sans concession quant à l'aire de compétition pour les athlètes mais répondant aux besoins de la ville et de la région afin d’assurer un héritage durable et positif.

Le processus de candidature, régi par la Charte olympique (Règle 33 et son texte d’application)  comprend les étapes décrites en détail ci-après :

A)    La phase d’invitation (sans engagement formel de présenter une candidature)

B)    La procédure de candidature aux Jeux Olympiques (avec engagement formel de présenter une candidature)

     Étape 1 – Vision, concept des Jeux et stratégie
     Étape 2 – Gouvernance, aspects juridiques et financement des sites
     Étape 3 – Livraison des Jeux, expérience et héritage en termes de sites olympiques 

Phase d'invitation

La phase d’invitation est un apport direct de l’Agenda olympique 2020. Cette nouvelle phase met l’accent sur le dialogue entre le CIO et les futures villes candidates afin de jeter des bases solides dans la mise en œuvre des prochaines étapes. Le CIO propose un large éventail de services aux CNO et aux villes intéressés par une candidature. Les villes candidates potentielles sont invitées à un atelier de travail à Lausanne pour y discuter de leurs idées initiales avec le CIO et recevoir de celui-ci une aide à des degrés divers ainsi que des informations utiles avant de soumettre officiellement une candidature. Cette aide se traduit par exemple par le partage des meilleures pratiques, la fourniture de documents et une assistance axée sur la compréhension des Jeux  en vue de mettre sur pied un projet robuste répondant parfaitement aux besoins de développement à long terme des villes.

La prise en compte des notions d'héritage et de durabilité est encouragée dès le lancement de la phase d'invitation afin de veiller à ce que les Jeux jouent le rôle de catalyseur pour un développement positif de legs tangibles et intangibles pour la ville et la région.

À l'issue de la phase d'invitation, les CNO et les villes sont invités à s'engager dans la phase de candidature et c’est à ce moment-là qu’une ville devient officiellement ville candidate.  

La procédure de candidature – aperçu

Après la phase d’invitation, les villes ayant décidé de présenter une candidature aux Jeux Olympiques entame la procédure de candidature officielle. Celle-ci s’étend sur une période de deux ans qui se termine à la date de l’élection de la ville hôte par la Session du CIO. 

L’Agenda olympique 2020 a souligné la nécessité de faire évoluer la procédure de candidature afin de recevoir des solutions plurielles répondant aux besoins des Jeux dans des contextes différents. Pour cela, le CIO a mis encore davantage l’accent sur la durabilité et l’héritage.  Le CIO a également réexaminé en profondeur les besoins des Jeux afin de renforcer l’alignement entre les plans de développement à long terme d’une ville et les Jeux, permettant aux villes de poursuivre la promotion de solutions durables pour les Jeux et d’impacts à long terme réalisables et répondant à leurs propres besoins.

Grâce à la reformulation du processus de candidature comme une invitation, le CIO et les CNO/villes engageront un dialogue. Ce dialogue permanent et cet échange progressif d’informations (permettant aux villes de rectifier le tir en cours de route) seront accompagnés d’opportunités périodiques de collaboration, ou plus simplement, de points de rencontre entre les villes et le CIO. Au cours des trois étapes de la procédure, le CIO fournit des services à chaque ville par le biais d’ateliers spécifiques, de séances de formation et du transfert de connaissances.

Une procédure intégrée unique constituée de trois étapes et donnant lieu à trois dépôts de dossiers officiels de la part des villes candidates permet au travail de mûrir à un rythme approprié. Après remise au CIO, les dossiers sont classés de façon logique en fonction des étapes puis analysés. Chaque étape abordera différents éléments des propositions des villes dans le contexte propre à chaque pays, région et ville. Au cours des étapes 1 et 2, le groupe de travail de la commission d’évaluation du CIO analysera les dossiers soumis et fournira un rapport sous forme de tableau de bord à la commission exécutive du CIO. Au terme de l’étape 3, la commission d’évaluation analysera les dossiers reçus et publiera son rapport final après une visite effectuée dans chaque ville.  Après chaque remise de dossiers, la commission exécutive du CIO confirmera le passage des villes à l’étape suivante.

Pour résumer, avec l’adoption de l’Agenda olympique 2020, le CIO et le Mouvement olympique ont confirmé leur ouverture à différentes propositions pour les Jeux qui permettront d’organiser de grands Jeux pour les athlètes, tout en garantissant la réalisation de la vision d’une ville/région, de ses objectifs en matière d’héritage et de durabilité.

Étape 1 – Vision, concept des Jeux et stratégie

Pendant cette étape, les villes candidates formulent leurs plans concernant la vision, le concept des Jeux et la stratégie. Outre l’élaboration de fondements stables et la mise en place d’un concept solide conforme aux plans d’héritage et de développement à long terme pour la ville et la région, avec un fort accent sur la durabilité, les villes candidates cherchent à obtenir un soutien national de la part des parties prenantes  et du grand public.

Occasions d’apprentissage et transfert de connaissances – Étape 1

Peu après l’annonce des villes candidates officielles par le CIO, ce dernier organisera une visioconférence avec chacune. Le but de cette visioconférence est de fournir aux villes des informations importantes sur la procédure de candidature pour une bonne compréhension de celle-ci  par toutes les parties tout en soulignant l’importance d’une compétition juste et équitable.

Durant cette étape, le CIO organisera également un atelier avec chacune des villes candidates afin de fournir des informations sur la vision, le concept des Jeux et la stratégie pour les aider à élaborer et mettre en place un concept robuste s’intégrant dans les plans de développement à long terme de la ville et de la région.

Cette étape s’achève avec la remise par les villes de la partie 1 du dossier de candidature qui est  ensuite analysée par le groupe de travail constitué par la commission d’évaluation du CIO pour l’examen des thèmes traités à ce stade (Vision, concept des Jeux et stratégie). Ce groupe de travail remet un rapport de type tableau de bord à la commission exécutive du CIO. La commission exécutive du CIO confirme ensuite le passage de chaque ville candidate à l’étape suivante ou aborde les points critiques particuliers  qu’une ville peut rencontrer et doit reconsidérer.

Étape 2 – Gouvernance, aspects juridiques et financement des sites

Cette étape vise à assurer que les villes candidates disposent des mécanismes juridiques et financiers nécessaires pour accueillir les Jeux. Le groupe de travail de la commission d’évaluation nommée par le CIO se concentrera sur l’examen des structures de gouvernance proposées, des éléments juridiques et du soutien politique, privé et public au projet afin d’identifier les opportunités et les défis liés à chaque projet.

Occasions d’apprentissage et transfert de connaissances - Étape 2

Comme à l’étape 1, le CIO organisera un atelier de travail avec les villes candidates concernant la gouvernance, les aspects juridiques et le financement des sites. Le CIO tiendra en outre des ateliers individuels pour relayer ses premières réactions par rapport aux dossiers et plans soumis à l’étape 1.

Au cours de cette étape, les villes participeront également au programme des observateurs aux Jeux Olympiques, programme qui constitue un élément essentiel du transfert de connaissances du CIO et fait partie des stratégies d’apprentissage générales mises en place à l’attention des villes candidates.  Le programme des observateurs est une initiative spécialement conçue pour les villes candidates et les comités d’organisation des prochains Jeux qui permet à ces derniers de découvrir et d’expérimenter les coulisses des Jeux.

Les villes seront par ailleurs invitées à assister à la séance bilan officielle des Jeux Olympiques, laquelle constitue un forum d’échange entre le CIO, la ville hôte des Jeux précédents, les COJO existants et les villes candidates. La séance bilan offre une autre excellente occasion de connaître les meilleures pratiques de la ville hôte de l’édition des Jeux précédente et traduit la volonté du CIO de soutenir et aider les futurs organisateurs des Jeux et les villes candidates par le transfert des connaissances. Ce bilan fait partie intégrante du processus général de collecte d’informations et d’analyse postérieur aux Jeux. 

Au cours de l’étape 2, les villes soumettront au CIO la partie 2 de leur dossier de candidature  qui sera évaluée par le groupe de travail de la commission d’évaluation. Le rapport de la commission d’évaluation, présenté sous forme de tableau de bord, sera soumis à la commission exécutive du CIO qui annoncera les villes accédant au troisième et dernier stade de la procédure.

Étape 3 – Livraison des Jeux, expérience et héritage en termes de sites olympiques

Durant cette étape, la capacité des villes candidates à livrer les Jeux et à assurer un héritage durable est analysée. La commission d’évaluation du CIO se concentrera sur l’examen des opérations devant garantir la livraison réussie des Jeux.  Elle étudiera également la planification de l’héritage et l’expérience des Jeux pour toutes les parties prenantes, avec un accent particulier sur l’expérience des athlètes, afin d’identifier les opportunités et les défis dans les domaines susmentionnés.

Au terme de cette étape, les villes candidates soumettront la partie 3 du dossier de candidature, dernier élément de la présentation de leur projet complet. La commission d’évaluation du CIO se réunira en séance plénière pour analyser la documentation présentée et effectuera une inspection sur place dans chaque ville candidate. Les conclusions de la commission d’évaluation seront publiées dans son rapport final qui mettra clairement en relief les opportunités et risques de chaque candidature. Ce rapport, qui sera rendu public, sera transmis à tous les membres du CIO afin de les aider dans le choix de la ville hôte.

Les villes candidates auront alors l’occasion de se présenter lors de la séance d’information destinée aux membres du CIO et aux Fédérations Internationales des sports olympiques (d’été ou d’hiver selon le cas). Cette séance d’information est une excellente vitrine pour les différents projets olympiques et permet aux membres du CIO et aux Fédérations Internationales de poser des  questions et d’évaluer les aspects techniques de chaque candidature.

Enfin, le jour de l’élection de la ville hôte, les villes candidates feront une présentation finale devant l’ensemble des membres réunis en Session. Les membres du CIO votent à scrutin secret pour élire la ville hôte. La ville hôte nouvellement élue signe ensuite le Contrat ville hôte avec le CIO.

COMMISSION D’ÉVALUATION

La commission d’évaluation a pour mandat d’analyser les dossiers de candidature soumis par les villes. La commission vérifie les informations présentées, étudie la faisabilité du projet proposé, détermine la capacité de chaque ville à livrer des Jeux réussis et détermine si les Jeux laisseraient un héritage positif répondant aux besoins propres et aux objectifs de développement à long terme de la ville et de sa région. Pour étayer son analyse des dossiers, la commission d’évaluation se rend dans chaque ville au cours de l’étape 3 de la procédure de candidature.

La commission d’évaluation publie son rapport qui relève les défis et opportunités présentés par chaque candidature tout en mettant l’accent sur les propositions de chaque ville en termes de durabilité et d’héritage.