Accueil > Le CIO > Commissions > Coordination des Jeux Olympiques > Directives du CIO sur les réseaux sociaux, les blogs et Internet

Directives réseaux sociaux, blogs et Internet Directives du CIO sur les réseaux sociaux, les blogs et Internet destinées aux participants et autres personnes accréditées aux Jeux Olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi

Téléchargez les directives du CIO sur les médias sociaux et numériques destinées aux personnes accréditées aux Jeux de la XXXIe Olympiade – Rio 2016

Téléchargez les directives du CIO sur les médias sociaux et numériques destinées aux personnes accréditées aux Jeux de la XXXIe Olympiade – Rio 2016 (portugais)

Téléchargez les directives du CIO sur les médias sociaux et numériques destinées aux personnes accréditées aux Jeux de la XXXIe Olympiade – Rio 2016 (espagnol)

 

Introduction

Le Comité International Olympique (le “CIO”) encourage les participants et autres personnes accréditées aux Jeux de la XXXIe  Olympiade – Rio  2016 (les “Jeux”) à utiliser les médias sociaux et numériques pour partager leurs expériences avec leurs amis, familles et supporters. Ces directives visent à s’assurer que ces activités respectent les valeurs olympiques et les droits de tierces parties.   

Ces directives s’appliquent à tous les participants et plus généralement à toutes les personnes accréditées aux Jeux, c’est-à-dire tous les athlètes, entraîneurs, officiels, personnels des Comités Nationaux Olympiques et des Fédérations Internationales ainsi que les représentants des médias accrédités. Elles s'appliquent dès l'ouverture du village olympique, le  24 juillet 2016, et jusqu'à sa clôture, le 24 août 2016.  

Veuillez consulter également la section “Questions fréquemment posées” pour de plus amples informations sur ces directives.  

1. Principes généraux

Il est parfaitement acceptable que les personnes accréditées partagent leurs expériences aux Jeux par le biais d’Internet ou de tout autre type de média social ou numérique, pour autant que leurs commentaires soient rédigés à la première personne, sous forme de journal, et que les autres conditions requises dans ces directives soient respectées. Seules les personnes accréditées au titre de médias peuvent agir en tant que journalistes, reporters ou en toute autre qualité liée aux médias lorsqu’elles sont aux Jeux. 

Les contenus mis en ligne par des personnes accréditées, ou au nom de celles-ci, doivent en tout temps respecter les valeurs olympiques d’excellence, de respect et d’amitié et ne doivent montrer aucune forme de propagande politique, religieuse ou raciale. Ils doivent également respecter la dignité et être de bon goût, ne pas être discriminatoires, offensants, incitatifs à la haine, diffamatoires ou illégaux. L’utilisation de mots ou d’images vulgaires ou obscènes est interdite. 

Outre ces directives, les personnes accréditées peuvent être tenues d’en respecter d’autres concernant l’utilisation des médias sociaux et numériques, émises par des Comités Nationaux Olympiques ou d’autres organisations. 

2. Photographies, documents audio/vidéo

Les personnes accréditées peuvent publier ou partager de toute autre manière sur les médias sociaux et numériques des photographies prises sur les sites olympiques (c’est-à-dire tous les sites dont l'accès exige une carte d'accréditation olympique ou un billet d'entrée, y compris le village olympique, la place du village olympique, les sites de compétition, les sites d’entraînement et le Parc olympique de Barra) à des fins personnelles. Il n'est pas permis de commercialiser, vendre ou distribuer de quelque manière que ce soit ces photographies. Par ailleurs, pour respecter la vie privée des résidents, aucune photo ne doit être prise dans les zones du village olympique où cela est spécifiquement interdit. 

Les personnes accréditées peuvent réaliser des documents audio ou vidéo sur des événements, des compétitions ou toute autre activité qui se déroulent sur les sites olympiques pour leur usage personnel. Toutefois, le contenu de ces documents audio ou vidéo ne doit pas être mis à disposition sur les médias sociaux et numériques (par ex. par une mise en ligne ou une diffusion en continu) ni sur aucun autre type de média sans l’approbation préalable du CIO.  

Les photographies et les documents audio et/ou vidéo qui sont réalisés en dehors des sites olympiques ne sont pas soumis à la restriction susmentionnée et peuvent être partagés sur les médias sociaux et numériques, pour autant que les autres conditions incluses dans ces directives soient respectées. 

3. Propriétés olympiques

Les personnes accréditées ne doivent pas utiliser le symbole olympique sur les médias sociaux et numériques. L’adjectif "olympique" et d'autres termes y relatifs peuvent être utilisés, à titre factuel, pour autant que ces termes ne soient pas associés à un tiers ou aux produits ou services d'un tiers. Les personnes accréditées ne doivent pas utiliser d’autres propriétés olympiques (comme les emblèmes ou mascottes des Comités Nationaux Olympiques et/ou de Rio 2016) sur les médias sociaux et numériques, sauf si elles ont obtenu l’approbation écrite préalable des CNO concernés et/ou du comité d’organisation de Rio 2016.  

Le symbole olympique peut être utilisé par les médias accrédités à titre factuel et à des fins éditoriales, par exemple dans un article de presse sur les Jeux Olympiques. 

4. Publicité et parrainage

Les personnes accréditées ne doivent pas utiliser les médias sociaux et numériques à des fins commerciales et/ou publicitaires, en particulier pour créer ou suggérer une association entre, d'une part, un tiers (ou les produits et services d'un tiers) et, d'autre part, le CIO, les Jeux ou le Mouvement olympique, à moins que l'accord écrit du CIO et/ou des CNO concernés n'ait été obtenu au préalable. Les conditions sous lesquelles les concurrents, entraîneurs, instructeurs et officiels accrédités peuvent autoriser des tierces parties à utiliser leur personne, nom, image ou performances sportives pour des motifs publicitaires, notamment sur les médias sociaux et numériques, sont décrites dans les directives relatives à la Règle 40 de la Charte olympique émises par le CIO et les Comités Nationaux Olympiques concernés.  

5. Noms de domaine/URL/Noms de page/Applications

Sauf autorisation préalable du CIO, les noms de domaine, URL et pseudonymes sur les réseaux sociaux comportant les termes "olympique", "Jeux Olympiques" (ou tout autre équivalent dans une autre langue) ou des termes similaires ne sont pas autorisés. Par exemple, www.[myname]olympic.com ou @[myname]Olympic ne sera pas autorisé, à la différence de www.[myname].com/olympic qui le sera, à condition que le contenu mis à disposition par le biais de cette page respecte les autres conditions incluses dans ces directives. Par ailleurs, les personnes accréditées ne peuvent pas créer de sites web, d’applications ou autres programmes consacrés exclusivement au thème olympique pour offrir une couverture des Jeux.  

6. Respect des lois et des droits de tierces parties

Lorsque des personnes accréditées décident de rendre publics leurs commentaires, opinions ou tout autre élément d'information de quelque manière que ce soit, notamment sur les médias sociaux et numériques, elles sont seules responsables des conséquences de leur acte. Elles doivent s'assurer que ce faisant, elles respectent les législations applicables et qu'elles ont obtenu toutes les autorisations nécessaires des tierces parties dont l'image ou la propriété est utilisée.  

Lorsqu’elles utilisent les médias sociaux et numériques, les personnes accréditées ne doivent pas :

(i)      s'immiscer dans la vie privée de tierces parties;
(ii)     porter atteinte à aucun droit de propriété intellectuelle ni à d'autres droits appartenant à un tiers;
(iii)    divulguer d'informations confidentielles ou privées en rapport avec une tierce personne ou organisation;
(iv)    gêner le déroulement des compétitions ou cérémonies des Jeux ni s'immiscer dans les rôles et responsabilités du CIO, du comité d’organisation de Rio 2016 ou d'autres entités qui font partie de l'organisation des Jeux; ou
(v)     enfreindre les mesures de sécurité prises pour assurer le bon déroulement des Jeux.  

Les personnes accréditées peuvent être personnellement tenues responsables de tout propos et/ou élément d'information susceptible d'être considéré comme obscène, offensant, diffamatoire ou illégal, ou enfreignant les droits d'un tiers. Cela s’applique également dans le cas où des personnes accréditées autorisent un tiers à gérer leurs comptes de réseaux sociaux ou à exprimer des opinions en leur nom. 

7. Infractions

Le CIO se réserve le droit de prendre des mesures appropriées en cas d'infraction aux présentes directives, notamment de supprimer le contenu illicite, de retirer l’accréditation de la personne ou de l’organisation responsable, d'entamer une action en dommages et intérêts ou d'infliger d'autres sanctions, conformément à la Charte olympique.  

8. Amendement/interprétation

Le CIO se réserve le droit d'amender les présentes directives comme il le juge approprié. La commission exécutive du CIO tranchera en dernier ressort quant à l'interprétation et à la mise en application des présentes directives. La version anglaise de ces directives fait foi.